Mobylette

Envoyé spécial à Pau chez le 64 décrasse

Publié : Le 27 Septembre 2011 à 10:57
Écrit par
Publié par : nico_mobcustom - Corrigé par : nico_mobcustom
Article vu : 1 403 fois
Le rendez-vous est hebdomadaire, l'ambiance est à la fête. Ca décrasse! Envoyé spécial se rend chez la Team Décrasse et relate comment se passe un

Un reportage sur une team de stunt à Pau

Le rendez-vous est hebdomadaire, l'ambiance est à la fête. Ca décrasse! Envoyé spécial se rend chez la Team Décrasse et relate comment se passe un Samedi. Une bonne manière de tenter de découvrir l'"esprit stunt".

La fin de semaine pour se changer les idées

Comme un besoin de se chercher, de s'affirmer, d'exister aux yeux de la bande ces jeunes décompressent le samedi soir, sur un parking qui pourrait se trouver dans n'importe quelle ville de France.

Déroulement d'un meeting avec la Team 64 Decrasse

Le reportage d'Envoyé Special?suit la?Team 64 Décrasse?dans un de ses déplacements. Il est ainsi question de s'immiscer sur un meeting officieux et montrer ce qu'il peut bien s'y passer de l'intérieur, comment les jeunes ont l'habitude de passer quelques?soirées mémorables.

Une bande de pote qui aime la prise de risques?

L'oeil journalistique présente lea team Décrasse comme un groupe convivial soudé autour de la bricole. Il's'attarde sur un style de conduite qui multiplie les situations avec prise de risques, sur la route y compris. Cela témoigne d'un certain état d'esprit entre m'enfoutisme, goût du risque et inconscience face au danger. Les faits sont là et c'est l'interprétation qui s'offre aux téléspectateurs.

Besoin d'accomplir pour exister dans un groupe

De l'intérieur, la mise en situation d'exhibition a pour enjeu (de faire rouler les mécaniques et) de gagner le respect des autres.

Il n'en reste pas moins que les jeunes sont présentés comme des conducteurs inconscients (depuis le temps qu'on vous dit que les figures, c'est sur route fermée à la circulation uniquement, ou parkings privés sans passage!).

Mais qu'en est-il de la pratique stunt au fond?

Même si Mr Decrasse ajoute qu'il s'agit avant tout de se retrouver pour échanger autour de sa passion. L'image du stunt souffre encore de son image qui flirte avec la transgression.

Et quand le journaliste pose ouvertement la question de savoir s'ils ont pleine conscience des risques pris en stunt, la réponse présentée pour les jeunes à travers les interviews est une acceptation des règles de la vie parce que derrière le stunt il y a les sensations, les performances, une discipline d'entrainement pour arriver à progresser, tout un univers (d'exhibition) qui est celui des jeunes.


On reste un peu sur notre fin sur ces derniers aspects. Le reportage délivre juste assez d'éléments pour juger le comportement (inconscient) de ces ados et jeunes adultes, tout juste bons à faire du stunt sauvage sur route et donc à braver le code de la route.

Loading...