Essai Rieju RS3 50 cm3 : Sportive à tout prix

Ecrit par :

Articles : 762
Niveau de l'auteur :

Publié le 26 Octobre 2010
Article lu 5044 fois

Votes pour et contre cet article :

- -
Essai Rieju RS3 50 cm3 : Sportive à tout prix

Le marché du 50 cm3 connaît dans sa globalité une période difficile. Cette difficulté touche la catégorie scooter mais aussi et surtout les méca-boite

1. Essai Rieju RS3 50 cm3 : Svelte et aboutie

Le marché du 50 cm3 connaît dans sa globalité une période difficile. Cette difficulté touche la catégorie scooter mais aussi et surtout les méca-boites (50 à boite de vitesses). Une perte de vitesse qui n'empêche pas les constructeurs de continuer à développer ce genre de véhicules. Prisées par une clientèle très ciblée voulant s'identifier sur une moto dans l'ère du temps en attendant de pouvoir passer le permis A, les cyclomoteurs à boite de vitesses comportent plusieurs catégories dont les sportives. Carénées comme leurs soeurs aînées, elles affichent néanmoins des prestations moins élevées et un prix pouvant rebuter les potentiels acheteurs. Sur le segment des sportives, quelques marques posent de leurs empreintes : La Yamaha TZR, l'Aprilia RS et la Derbi GPR. Toutefois, un troisième acteur se déclare comme une belle alternative : Il s'agit de Rieju et sa toute nouvelle RS3...

Présentée en 125 cm3 l'an dernier durant le salon de Milan, la firme de Figueres surprend tout son monde en lançant sa progéniture en version 50 cm3. Etonnant lorsque l'on sait que la version 125 aurait largement sa place, mais pour l'usine espagnole, la petite cylindrée demeure plus stratégique sur l'hexagone. Alors que vaut réellement cette RS3 ? reçoit-elle les armes pour venir chasser sur les terres de ses petites concurrentes ? Caradisiac moto vous livre ses premières impressions...

aiguisée comme une lame

RS1 puis RS2, la troisième génération se présente tout naturellement sous l'appellation RS3. Sur cette dernière, le mot ''sport'' prend toute sa dimension : La petite bomba espagnole reçoit un design travaillé, comme le prouve des lignes acérées et anguleuses notamment au niveau des arêtes du réservoir, permettant d'avoir les genoux bien calés et protégés. Le bouchon de réservoir à ouverture avec la clé de contact, et monté sur charnière et goulu, accepte un volume de carburant s'élevant à 12 litres. Fruit d'un travail soigné, et de signer son indépendance par rapport à ses devancières, la face avant dissimule une grille d'aération typée nid d'abeille et deux optiques ellipsoïdal. Le long et fin carénage arrière propose un feu arrière composé de diodes. Cachée sous la mini bulle, la console de bord brille par son étroitesse, ne facilitant pas vraiment la lecture des informations. Cependant, l'instrumentation s'avère assez fournie pour un 50 cm3 : Mêlant la touche analogique pour le régime moteur et un écran digital regroupant deux trips, la vitesse maxi et l'horloge, mais pas de jauge à essence. Au dessus, un bouton rouge s'allume lorsque vous atteigniez le sur régime. Sur la gauche, un autre cadran accueille les différents témoins (réserve d'essence, point mort, température moteur et clignotants). La finition générale reste de bonne qualité, que ce soit l'ajustement des coques et la présence de deux jantes 17 pouces en alliage léger. Toujours en quête de parfaire les moindres petits détails, la RS3 s'arrime de plaques de carbone placées de part et d'autre de la selle.

confort minimal

Comme la plupart des machines sportives qui se respectent, la position de conduite procurée par la RS3 ne favorise pas un confort optimal. En effet, le buste penché vers l'avant sera susceptible de provoquer un léger mal de dos à la fin de la journée. Perchée à 845 mm de hauteur, l'assise reste accessible à toutes les morphologies. Malgré une épaisseur convenable pour la catégorie, nous aurions aimé une tranche supplémentaire sur la selle. Le passager, quant à lui, se contentera du service minimum et sera légèrement sur élevé par rapport au pilote. Ses pieds profiteront de deux emplacements repliables en aluminium.

2. Essai Rieju RS3 50 cm3 : Une partie-cycle robuste

Esthétiquement, la RS3 élève un peu plus son niveau de fabrication par rapport à sa devancière RS2 : Des traits plus fins renforcent ses gênes de sportive. En revanche, techniquement, cette nouvelle mouture ne présente pas de grosses évolutions. La belle espagnole bénéficie d'une attention particulière en se dotant d'un arsenal technologique digne des motos grosses cylindrées : En réalité, le seul changement notoire est à mettre au compte de la fourche avant. Autrefois tenu par une fourche inversée Paioli ø 36 mm (sur la RS2), le guidon bracelet s'entoure désormais de deux tubes inversés Showa ø 35 mm. Pour le reste, la RS3 50 conserve une conception classique à savoir le cadre périmétrique double tube triangulaire en acier double poutre, ainsi qu'un amortisseur mono-shock (tous deux déjà présents sur l'ancêtre RS2). A l'usage, cette partie cycle s'octroie des performances haut de gamme, précises et rassurantes pour les utilisateurs dont l'âge oscille entre 14 et 18 ans.

En deux temps

Alors que leurs soeurs aînées s'expriment dans une motorisation 4 Temps pour cause de normes anti pollution Euro 3, les 50 (encore en Euro 2) devraient basculer en Euro 3 dans peu de temps. En attendant ce passage, la meute des 50 à boites optent encore pour une motorisation deux temps. La RS3 ne déroge pas à la règle et compte dans ses entrailles le propulseur Minarelli NG (nouvelle génération) Temps, refroidissement liquide, alimenté par un carburateur Dell'Orto PHBN ø 16. Peu discret par son bruit extrêmement strident, il délivre toute sa quintessence dès que l'aiguille du compte-tours franchit la barre des 8000 tr/mn. Poussif à bas régime, il ne faut pas hésiter à le brusquer en jouant de multiples changements de rapports (6 au total).

Verdict

Destinée à remplacer la vieillissante RS2 au catalogue Rieju, la RS3 semble promise à un avenir plus azuréen. Dynamique, sportive à souhait, elle demeure un réel outsider face à ses deux grandes rivales désignées Yamaha TZR et Derbi GPR. Côté tarification, la RS3 reste à un prix élevé soit 2990 mais en dessous de la GPR (3599 ). La TZR, quant à elle, bénéfice en ce moment d'une ristourne de 250 et passe de 3249 à 2999 soit un prix équivalent à la RS3 (le choix s'annonce cornélien). Pour l'instant, Rieju n'annonce pas de versions ''Pro'' pourtant habituée du genre.

Photos : Guillaume Brunet

3. Essai Rieju RS3 50 cm3 : En détails

- Des plastiques arrières plus abruptes et acérés. La RS3 opte pour un feu stop à diodes.

- La petite planche de bord associe une lecture digitale et analogique. On aperçoit également un imposant rond virant au rouge lorsque vos atteigniez le sur régime.

- La RS3 embarque un faciès de guêpe marqué par une grille type nid d'abeille et de deux phares globuleux.

- Reconnaissable à ses arêtes prononcées, le réservoir supporte une contenance de 12 litres. Assez élevé pour la catégorie.

- Placé en position verticale et centrale, l'amortisseur mono-shock procure une réelle stabilité et un certain confort d'utilisation.

- Anciennement équipée d'une fourche Paioli sur la RS2, Rieju change son fusil d'épaule en greffant avec succès du matériel Showa ø 35 mm. Disque ø 280 mm et jantes 17 pouces complètent la partie-cycle.

Les Plus / Les moins

Les Plus :
- Ligne sportive
- Partie cycle
- Prix/Equipements

Les moins :
- Instrumentation peu lisible
- Béquille latérale à rappel automatique

Complément fiche technique

Moteur : Monocylindre 2T Minarelli à refroidissement liquide
Boîte : 6 rapports
Cadre : Périmétrique double tube triangulaire en acier
Suspensions AV : Fourche Showa inversée ø 35 mm
Suspensions AR : Amortisseur Monoshock
Freins AV : Disque ø 280 mm, étrier double piston
Freins AR : Disque ø 220 mm
Taille pneu AV : 100/80x17
Taille pneu AR : 130/80x17
Capacité du réservoir : 12 litres
Hauteur de selle : 845 mm
Poids : 109 kg
Prix : 2999
Durée de la garantie : Garantie 2 ans PMO km illimité

Un article signé de Guillaume Brunet, accessible sur le site Caradisiac. Merci de leur gentillesse pour la mise à disposition de ce test.
Retour à la rubrique : Actualité pieces 50cc
2
Commentaires 1 à 2 sur 2
Avis
Le 23 Décembre 2011 à 00:28
Bonjours je voudrais savoir quel pot mettre sur ma rieju rs3 qui es toute d'origine et savoir quel vitesse elle aura et aussi le prix du réglage après l'avoir monté 58.gifsmiley.gif

Avis
Le 23 Décembre 2011 à 01:28
bonjour, il existe une rubrique sur les échappements dans le forum, je pense que tu trouveras ce qu'il te faut là bas.
http://forum.mobcustom.com/pot-carbu-kit-(pieces-50cc)/pots-d'echappement/

-

Sur route veillez à utiliser une machine homologuée ne dépassant pas les 45 km/h.

N'oubliez pas que toutes modifications de votre cyclomoteur permettant de dépasser 45km/h ou ne respectant pas les règles d'homologation sont formellement interdites sur la voie public et réservées à un usage privé (sur circuits, pistes...).

Pour plus de renseignements n'hésitez pas à consulter le Code de la route Version consolidée au 8 octobre 2009 : article R311-1, article L317-5

Créer votre site communautaire
et le rentabiliser
efficacement en quelques clics avec Social3W !
charte Toutes modifications de votre cyclomoteur permettant de dépasser 45km/h sont formellement interdites. Pensez à votre sécurité et celle des autres !
Partenaires : Quad | scooter | Wholesale | Sospc-en-ligne | Information moto | Turbobusa | Hexa-moto.com