Mobylette

Février 2016 : Expérimentation sur les remontée de file

Publié : Le 04 Janvier 2016 à 17:49
Écrit par
Publié par : nico_mobcustom
Article vu : 1 170 fois
Initialement conçu pour les autos, le code de la route évolue. En Février les remontées de files vont être mises à l'essai dans certains départements.

Remontée de file : Point sur une pratique déjà plus que testée

La circulation interfile est une pratique généralisée dans les grandes villes, depuis qu'il existe des motos et des bouchons. En Espagne, la Grande-Bretagne, l'Autriche, les Pays-Bas et la Belgique elle est intégrée au code de la route. En France, elle n'est ni autorisée, ni interdite !

La pratique est donc tolérée par les forces de l'ordre, mais peut parfois être verbalisée. Pour ce faire, plusieurs infractions peuvent être dénoncées comme : "dépassement par la droite (amende de 135 euros et retrait de 3 points(ndlr + suspension de 3 ans de permis)), non-respect des distances de sécurité (amende de 135 euros et retrait de 3 points (ndlr + suspension de 3 ans de permis)), dépassement sans se porter suffisamment à gauche du véhicule dépassé (amende de 135 euros + retrait de 3 points (ndlr + suspension de 3 ans de permis)), changement de file sans motif (amende de 35 euros), et parfois vitesse excessive (amende de 135 euros)" précise l'ACDA (L'Automobile Club des Avocats en 2013).

Vers l'officialisation de la circulation interfile

La circulation interfile est une mesure de bon sens et une demande de longue date, portée notamment par la FFMC (Fédération Française des Motards en Colère).

Un décret a déjà été rédigée en 1999 mais qui n'a pas débouché sur une signature par le Ministère de l'Intérieur.

Une avancée a eu lieu en novembre 2013 lorsque le Conseil National de Sécurité Routière (CNSR) recommande une "expériementation". Celle-ci même qui était prévue pour cet automne mais qui est repousée au 1er Février 2016.

En effet, le décrêt n°2015-1750 paru fin décembre 2015 annonce "l'expérimentation interfile des deux-roues motorisés"

Les termes de l'expérimentation

  • Le décret autorise la circulation inter-files de certains véhicules à deux ou trois roues motorisés d'une largeur d'un mètre maximum.
  • L'expérimentation concerna l'Ile-de-France, des Bouches-du-Rhône, de Gironde et du Rhône ;
  • Elle concernera les voies rapides à deux chaussées séparées par un terre-plein central et dotées d'au moins deux voies chacune, et dont la vitesse maximale autorisée est est supérieure ou égale à 70 km/h ;
  • Lorsque la circulation est établie en file ininterrompue sur toutes les voies, jusqu'à une vitesse maximale de 50 km/h.

Définie pour une période de quatre ans (prorogeable dans la limite d’un an), elle fera l'objet de rapports d'évaluation. Le ministre chargé de la sécurité routière fixe par arrêté les dates de commencement et de fin de l’expérimentation mais peut également la suspendre par arrêté.

Ce qu'on peut retenir de l'expérimentation

  • Un conducteur est en inter-files lorsqu'il circule entre les deux files de véhicules situées sur les deux voies de circulation les plus à gauche d'une chaussée.
  • Cette circulation n'est pas considérée comme un dépassement.
  • Afin de diffuser la connaissance de l'encadrement de cette pratique, les règles régissant la circulation inter-files seront intégrées à l'enseignement de la conduite de tout véhicule admis à circuler sur la voie publique.

    Tout comme la FFMC, on peut s'étonner sur la nécessité de cette phase :
    "Ce que les autorités appellent "expérimentation" est en réalité une phase d'observation pour une pratique réalisée dans toutes les grandes villes de France en cas d'embouteillages et qui permet aux usagers en moto ou en scooter de ne pas rester coincés entre des files de voitures serrées dans les embouteillages. Cette pratique spécifique aux deux-roues motorisés qui peut sembler stressante pour tous les usagers de la route dans de telles circonstances s'avère en réalité plutôt sûre, comme en témoignent les chiffres de mortalité des usagers deux-roues motorisés très faibles sur le périphérique parisien (voie la plus empruntée d'Europe) où l'interfile est pratiquée depuis des années sans problèmes", 

 

Sources : www.moto-net.com/ article sur l'experimentation de la circulation-interfiles

Loading...