Mobylette

Nouvelles orientations en matière de sécurité rou

Publié : Le 27 Janvier 2015 à 20:19
Écrit par
Publié par : nico_mobcustom
Article vu : 702 fois
Le 26 janvier 2015, alors que les stats rèvèlent un nombre croissant de décès sur les routes pour l'année passée, 26 mesures sont annoncées pour..

26 orientations à l'étude pour 2015

Comme chaque année après l'annonce des chiffres des accidents de la route, le ministre de l'intérieur Bernard Caseneuve adresse ses intentions au bureau du Conseil National de la Sécurité Routière. Pour 2015, 26 mesures sont annoncées pour faire face à un constat 2014 en demi-teinte.

-

Accidentologie en 2014, constat en demi-teinte

En effet, en 2014, le nombre de décès liés à des accidents de la route est porté à 3 888. Cela représente une augmentation de 3,7% par rapport à 2013 et de + 120 à +140 par rapport à 2013).

Il faut souligner que l'année 2013 détient le record du pourcentage de baisse et le record du nombre de tués sur les routes. La tendance de la baisse se poursuivait depuis 2001.

 

Chantal Perrichon, la présidente de la Ligue contre la violence routière souligne que Certes le nombre est bas, ombre au tableau, aucune mesure visant à réduire la mortalité sur nos route n'a été mis en oeuvre pour 2014. Les mesures concernaient la suppression des avertisseurs de radar et le contrôle de vitesse embarqué dans voitures banalisées.

Pierre Chasseray, de l'association 40 millions d'automobilistes, souligne que c'est tout de même la 2e meilleure statistique enregistrée.

Les principaux facteurs de risque sont attaqués par une série de mesure que l'on vous présente ci-dessous.

 

Alcool au volant, vers une tolérance zéro pour les jeune

L'alcool, première cause de mortalité au volant en France responsable de 30,9% des tués sur la route.

Le débat est ouvert pour imposer ou non une tolérance zéro pour les jeunes conducteurs. De manière expérimentale, le taux d'alcool par litre de sang va être abaissé de 0,5 à 0,2 gramme par litre de sang pour les conducteurs novices (3 ans après le permis, 2 ans si son obtention avec la conduite accompagnée). Petit rappel, un "verre" fait monter le taux d'alcoolémie en moyenne de 0,15 à 0,20 g.

Mise en place progressives de contrôles anti-stupéfiants

Des études porteraient à 14,5% la part des accidents mortels produits en conduite sous influence de stupéfiants. Conduire après avoir consommé du cannabis multiplie par 2 le risque d'être responsable d'un accident mortel. Le risque est multiplié par 14 en cas de consommation conjointe de cannabis et d'alcool. 

Une des orientations est de renforcer les tests anti-stupéfiants, réalisés par voie salivaire. Dans un premier temps, ces mesures seront testées dans seuls 11 départements avant d'être généralisés. 

Plus de controle des vitesses par radar

La vitesse excessive serait responsable de 25% des accidents mortels.

Le contrôle des vitesses excessives sera renforcé par la modernisation de radars, pour d'avantage de contrôles aux feux rouges, en radars mobiles, et fixes bi-faces pour mieux identifier les auteurs des infractions.

Améliorer la visibilité des piétons

1 piéton sur 3 est heurté sur les passages piétons. Pour infléchir l'accidentologie des piétons l'axe retenu est d'améliorer leur visibilité. 

L'orientation retenue par Bernard Caseneuve est de supprimer le stationnement à moins de 5 m d'un passage piéton pour améliorer la visibilité des piétons.

Les 2 roues ne sont pas concernés, ce qui signifie des nouvelles places de stationnement pour les 2 roues.

Abaisser les vitesses sur routes et en ville

Si le Conseil national de la sécurité routière préconise la baisse général de vitesse sur les routes bi directionnelles (57% des décès ont lieu sur ces routes), une telle baisse sera expérimenté sur quelques tronçons de 90 à 80 km/h.

De même, un maire pourra abaisser les vitesses de tout ou partie de l'agglomération. 

En conséquences, des zones 30 (avec priorité absolue des piétons donc) et la réduction du risque et de la gravité des collisions. 

Lutter contre la téléphonie au volant

Téléphoner au volant multiplie par 4 le risque d'avoir un accident corporel. Pour enrayer le téléphone au volant et les inatentions qui peuvent en découler, le législateur opte pour la suppression de tout dispositif non intégré. Fini les oreillettes bluetooth et kits piétons.

Par extension, une mesure complémentaire metterait fin aux vitres surteintées à l'avant, ce qui facilitera le contôle de cette mesure. Il n'y a pas pour le moment de précision sur l'usage des interphones moto.

Veiller à avoir le bon permis et assurance

La mesure 13 vise à uniformiser la taille des plaques des deux roues motorisés pour faciliter les contrôles.

La conduite sans permis ou avec un permis inadapté, ou sans assurance, serait responsable de 4% des accidents mortels (2011). Pour habituer les jeunes à la conduite, l'âge sera abaissé à 15 ans et à 17,5 ans pour le permis.

Se doter d'un moyen de recouper le fichier des immatriculations et des véhicules assurés (obligation légale d'assurer son véhicule.

 

Sécurité du motard

Motards, ne vous en faites pas, on ne vous a pas oublié : 

L'orientation 14 vise à rendre obligatoire le port du gilet jaune, comme c'est déjà le cas pour les automobilistes, lors des arrêts d'urgence.

La présence d'obstacles fixes à proximité immédiate de la chaussée est responsable de 43% des tués. L'orientation 15 concerne l'utilisation de supports de panneaux moins dangereux pour les 2 roues.

Sinon tant qu'à annoncer des statistiques, on peut rappeler que 6% des usagers en 2 roues qui ne portaient pas de casque décèdent. Portez systématiquement le votre !

Ces orientations seront précisées dans les semaines à venir.
L'objectif à terme, est de trouver les mesures qui permetteront de passer sous la barre des 2000 morts en 2020.

 

 

Loading...

Articles en rapport