Comparatif casques pour le VTT

Quel casque VTT acheter pour suffismment de confort à la montée et de protection de la tête et du visage à la descente ? 

Voici les principaux critères pour cibler la protection la plus adaptée.

La forme : Jet ou Bol, Intégral monobloc ou à mentonnière amovible ?

Casque bol
Casque bol
Casque jet 3/4
Casque jet 3/4
Casque Jet façon moto trial
Casque Jet façon moto trial
Exemple de casque intégral
Exemple de casque intégral

Le Bol : Casque conventionnel avec ou sans visière. Cette forme convient pour le dirt, street.

Le Jet : Casque conventionnel avec une protection occipitale. La visière est généralement plus grande.

Le Jet façon trial 90's : Casque fortement enveloppant couvrant les oreilles

Le casque intégral monobloc : Casque avec mentonnière fixe offrant en plus une protection faciale.

Le casque intégral à mentonnière amovible : Sans mentonnière pour la montée, il se comporte comme un casque jet. Avec mentonnière pour la descente, il apporte une protection faciale. C'est une des principales innovation de ces dernières années, pour un maximum de polyvalence.

Quelle construction : In-mold, ABS, EPS, hybride, composite ?

Assemblage In-Mold, léger et très bonne finition
Assemblage In-Mold, léger et très bonne finition
Coque externe en composite : fibre de carbone
Coque externe en composite : fibre de carbone

Construction de la coque externe :

  • In-mold : revêtement plastique fin qui vient couvrir la mousse interne EPS.La construction est légère mais fragile aux chocs et peu efficace sur choc contre objet contendant. C'est l'option la plus utilisée pour les casques de vélo sur route et tout terrain XC, trail.
  • ABS : coque dure et résistante que l'on trouve souvent sur les casques de ski et casques dirt. Certaines coques peuvent encaisser plusieurs chocs.
  • Casque hybride : avec ABS et In-mold.
  • Composite : coque externe moulée en Fibre + résine. Cet assemblage permet d'obtenir une protection plus rigide et plus légère qu'une coque plastique ABS. Les versions fibre de carbone sont nettement plus cher et un peu plus légères que celles en fibre de verre.
  • Polycarbonate 


Construction de la calotte interne :

  • L'EPS est une mousse absorbante qui constitue la partie interne correspondant à la calotte. La construction de certains casques est en mousse multi-densité pour une meilleure dispersion des chocs, petits et gros. En gros c'est du polystyrène expansé.
  • Varizorb : Nom de la technologie de mousse EPS multidensité. Elle apporte une meilleure répartition des chocs, et efficacité sur les petits et gros chocs.

 Construction autour d'un châssis :

  • Pour assurer l'unité structurelle en cas d'impact, certains casques, notamment enduro et descente, sont moulés autour d'un châssis au niveau de la mentonnière ou de la calotte.

Quel poids pour mon casque VTT ?

Bien entendu, la construction influence directement le poids.

  • Pour un casque jet XC, compter 300 g
  • Pour un casque jet enduro open face, compter 400 g
  • Pour un casque intégral enduro ultra-light, compter 600 à 750 g
  • Pour un casque intégral enduro à visière amovible, compter 850 g
  • Pour un casque intégral DH monobloc homologué pour la compétition DH, compter 1000 g.

MIPS : Compter +25 g pour un Met Roam entre la version sans et avec.

Quelle(s) norme(s) de casque pour les compétitions VTT ?

Les casques sons soumis à des tests validant un niveau de protection.

CE EN1078 pour "Casque de cyclisme ou de patinage à roulettes" : Tous les casques vendus en europe répondent à la norme Européenne. Pour participer aux courses FFC, le casque doit être homologué CE, donc être équipé de la petite gomette correspondante.

Pour la plupart des courses d'enduro il faudra un casque avec certification DH.

ASTM F1952 DH : Généralement l'organisateur indique que pour pratiquer en course de DH, l'intégral doit être "monobloc" et répondre à la certification adaptée à la pratique. De plus en plus d'organisateurs de courses d'enduro demandent un casque "certifié DH".

Les aérations

Une longue ascension en plein soleil, un effort soutenu en descente, la tête a besoin d'un système de ventilation efficace. 

  • Le nombre : Savez-vous que certains casques VTT proposent plus de 20 aérations ?
  • Le diamètre : pas trop gros hein sinon le casque perdra en protection.
  • La répartition : Elle sera idéalement homogène. Choisir en priorité des casques avec prise d'air sur l'avant, sortie sur l'arrière. 

Le petit plus : Certains constructeurs sont très bon dans la capacité à utiliser la visière comme écope pour canaliser plus d'air frais dans le casque et optimiser l'effet ventilation. C'est le cas par exemple du Bell's Sixer MIPS.

Choisir sa visière de casque

Autant en motocross, la fonction première est de protéger des jets de pierre et de boue, autant en DH et enduro il ne faut pas se mentir, la visière est utile pour limiter l'éblouissement en cas de soleil rasant. 

Visière courte pour le cross country

Les pilotes cross country privilégient les casques à petite visière. Peut-être parce qu'ils roulent tête dans le guidon et ont besoin d'une visibilité haute ?

Visière longue pour les autres

Les pilotes trail, enduro, freeride, descente ont tendance à privilégier les casques équipés de visières longues. Elle joue beaucoup dans le style du casque et de la silhouette du rider.

Le pilote débutant aura tout intérêt à privilégier des visières avec bord d'attaque assez rond ou pointu pour éviter les points de faiblesses des visière carrées. De même privilégier un plastique suffisamment souple.

La tendance actuelle est de proposer des visières qui fournissent assez de place pour stocker son masque dessous. C'est un atout pour les enduristes et descendeurs.

Pour limiter au maximum les conséquences d'un impact, de rares modèles de casques proposent une visière qui se détache en cas de chute. C'est le cas des casques Fox équipés du système MVRS.

Le réglage de la jugulaire

  • Double D : Façon casque de moto, ce serrage est simple, fiable, pas de plastique. Dans certains cas il faudra retirer ses gants pour fermer le réglage.
  • Serrage par clip plastique : Le plus répendu, léger facile à manipuler
  • Serrage magnétique :  Léger, très facile à manipuler puisqu'une seule main avec des gants suffit. La marque Fidlock collabore avec les principaux équipementiers casques VTT.

Le réglage occipital

Cette technologie a mis du temps à s'installer sur les casques de VTT. Aujourd'hui elle tend à se généraliser à l'exception des casques intégraux qui enveloppent l'ensemble du crane.

A l'arrière se trouve un serrage avec molette. Cela permet de plaquer le casque sur la tête et limiter au maximum le jeu. Sachant que plus une protection est proche du corps, plus elle sera efficace (pour dissiper l'onde de choc). A l'inverse, une protection qui bouge toute seule, c'est pas agréable en roulant, et pas efficace sur un impact.
Elle permet un meilleur maintien, mais aussi d'accueillir le fameux "MIPS".
La marque qui fait référence en la matière est "Boa".

Technologie d'absorption de chocs directs et rotatifsMIPS, MIPS 3D ?

Efficacité des technologies suivant la force d'impact
Efficacité des technologies suivant la force d'impact
Assemblage In-Mold, léger et très bonne finition
Assemblage In-Mold, léger et très bonne finition
Varizorb de Fox Racing sur casque Flux : Mousse multi-densité
Varizorb de Fox Racing sur casque Flux : Mousse multi-densité
Smartshock Rotational System
Smartshock Rotational System
POC Spin : Empiècement avec gel silicone pour amortir les chocs et rotations
POC Spin : Empiècement avec gel silicone pour amortir les chocs et rotations
Leatt 360-degree Turbine Technology : des amortisseurs dans un casque
Leatt 360-degree Turbine Technology : des amortisseurs dans un casque
OBS par 6D, autorisant 6 degrés de rotation
OBS par 6D, autorisant 6 degrés de rotation

Les vélos deviennent de plus en plus technologiques et permettent d'atteindre des vitesses de plus en plus élevées. Les construrcteurs de casques de vélo se doivent d'intégrer des avancées technologiques et innovations. Le choix d'uneprotection contre les petits chocs et contre les chocs avec rotation devient un critère important dans la démarche d'achat.

Il y a bien entendu les calottes plastiques mobiles MIPS très répendues, mais aussi d'autres technologies comparables à base d'amortisseurs visco-élastiques ou inserts : 

  • MIPS SL
  • Le MIPS 3D est une technologie brevetée pour atténuer l'impact de chocs obliques. La partie externe et interne du casque sont mobiles l'une sur l'autre. Sur un choc tangeant, la tête est épargnée d'une partie de force de résistance du sol, donc d'une rotation qui peut être très lourde de conséquence.
  • Koroyd® : structures tubulaires assemblées en alvéoles qui absorbent l'impact qui présente l'avantage d'être légère et ventilée.
  • SPIN : Système propriétaire chez Poc à base de gel silicone dans les mousses internes. La technologie est minimaliste, pas de sur-épaisseur ni surcharge de poids.
  • 360-degree Turbine Technology : Système d'absorption des chocs, 30% des forces sur chocs directs et 40% sur chocs avec rotation. Le casque DBX 3.0 en est équipé
  • Smartshock Rotational System ou Smartshock elastomer : Système utilisé par le constructeur 100% sur les casques Trajecta et Altec pour absorber les chocs et rotations induites par un impact oblique.
  • ODS : Omnidirectionelle Suspension (système propriétaire 6D) amortisseur élastomère qui s'intercale entre la coque externe et la calotte EPS. Celle-ci peut être plus fine. Le amortisseurs fonctionnent dans toutes les directions. L'espace fonctionnel entre les deux vient améliorer la ventilation. La technologie est utilisée pour la moto.
  • Wavecel
  • ANGi : Que ce passe-t-il après la chute ? Angi est un dispositif de détection de chute intégré qui peut informer des tiers d'une chute et de la dernière localisation connue.

 

 

Intérieur amovible, interchangeable, lavable, antibactérien

Des pièces internes amovibles et interchangeables ont deux avantages :

  • Adapter le casque à la morphologie de sa tête. De nombreux constructeurs ont deux moules de casques et jouent sur l'épaisseur des mousses pour proposer un volume interne correspondant à chaque taille.
  • Hygiène : privilégier des pads antibactérien. Les pads amovibles sont lavables

Bonus : Emplacement caméra embarquée, emplacement pour masque

Emplacement caméra embarquée : peu de casques permettent de fixer efficacement une caméra embarquée. Les meilleurs emplacements sont au dessus de la tête, sur le côté ou sous la visière. Certains constructeurs prévoient dans la conception un support pour accueillir les caméras.


Emplacement pour masque : Un masque, ça peut glisser, quand on ne le veut pas on ne sait pas où le mettre. Heureux celui qui a un attache stap de masque, un revêtement texturé, et un espace sous la visière pour y remonter son masque en dehors des temps de descente.

Inscription

Mobcustom est un site du réseau Social3W de 10 communautés

OU

Connexion

Mobcustom est un site du réseau Social3W de 10 communautés

OU
Pas encore inscrit ? S'inscrire