Comparatif pédales plates pour le VTT

Comment choisir ses pédales, quelles sont les erreurs à éviter pour l'achat de pédales plates pour le VTT, quels sont les critères de choix ?

Qui voudrait perdre ses appuis au pédalage ou en descente dès que le vélo se fait chahuter ?
Quand on achète une paire de pédales plates, le principal critère est l'adhérence.
Or, il existe d'excellents combos de pédales plates et chaussures et d'autres sont moins pertinents.

Voici les critères d'achat de pédales plates pour le VTT : 

1. Interface pédale / chaussure, profil et picots et concavité

Côté pédale l'interface est déterminée par le profil et l'implantation des picots

  • Combien de picots ?
    Entre 8 et 11 par face. La moyenne est d'environ 8 sur les pédales entrée de gamme et 10 sur les autres catégories.

  • Combien de mm de concave ?
    Picots inclus, le creux est de 1 à 3 mm. La forme concave améliore l'adhérence et le soutien du pied, surtout si la chaussure a du scoop.

  • Quel type de picots ?
    Eviter les picots non amovibles. Ils finissent par s'arrondir. Sur une pédale en composite l'adhérence dans le mouillé diminue encore.
    Eviter les picots pleins avec sommet plat qui ne plantent pas assez dans la semelle. Pour des questions d'entretien / durée de vie, privilégier les picotsinterchangeables et traversants avec tête de serrage à l'opposé. Elle est moins exposée que l'empreinte BTR dans le picot.

  • Quelle hauteur de picots ?
    Il peut être judicieux de réduire ou supprimer les picots centraux vers l'axe pour améliorer la concavité. Les picots sont généralement de 4 mm. Certaines marques proposent un jeu de picots plus hauts (5 mm), ou de retirer des rondelles pour réhausser comme les Hope F20.

  • Quelle disposition des picots éviter ?
    Eviter de choisir des impantations avec des picots trop exposés. Une fois que l'empreinte est endommagé, il est possible de retarauder avec une vis au pas plus large.

Ceci dit en roulant propre et avec un choix judicieux de shape que je détaille dans le paragraphe suivant et en collant les picots à la loctite, il est possible de passer au travers des problèmes d'arrachement / remplacement.

2. Dimensions et shape de la plateforme

Le bon soutien :
Chacun est en droit de rechercher la traction et la stabilité. Il faut tenir compte de sa pointures.  Spank Spoon en 115 de long pour 90, 100, 110 mm de large, Crankbrothers (différentes dimensions) et Syntace (S, M, L) proposent un choix de taille. Pour ceux qui veulent approfondir : https://reviews.mtbr.com/tech-are-size-specific-pedals-the-next-big-thing 

Le bon shape :

  • Mais trop grande, la plateforme sera plus exposée.
  • Privilégier des angles doux pour que la pédale glisse sur le rocher au lieux de l'heurter de pleine face et de bloquer dedans.
  • Eviter les picots sur l'angle inférieur externe avant il se ferait pulvériser

La bonne hauteur :

  • La hauteur fine sera un avantage. Elle sera moins exposée aux chocs en franchissement et au pédalage sur terrain montagneux. C'est d'autant plus important sur les vélos au boitier de pédalier bas.
  • Trop fines, c'est souvent au détriment des roulements généralement supprimés ou trop petits ce qui entraine une perte de fiabilité ou de renflement central qui crée une perte d'adhérence.

3. Matériaux, poids, solidité et prix

Le travail d'usinage pour extraire de la matière là où elle sera le moins utile et que toutes arrivent à ça près au même résultat, on peut dire que le choix des matériaux influe beaucoup sur le poids des pédales.

L'achat de pédales se fait avec un prix psychologique d'une 30aine d'euros pour les pédales composite et 60 € pour les pédales alliage.

  • Quel matière pour l'axe de pédale ?
    95% sont Acier Cromoly, souvent usiné CNC. Quelques modèles de pédales sont proposées en axe Titanium. Ils reçoivent souvent une anodisation dorée pour les distinguer visuellement. Le gain de poids, mais pas de solidité. Un constructeur dont j'ai oublié le nom les déconseille pour les pilotes de plus de 85 kg.

  • Quelle matière pour la plateforme ?
    Eviter les pédales avec plateforme alliage moulé. (pas cher c'est cher)

4. Les critères secondaires

  • Présence de joints d'étanchéité ?
  • Disponibilité de pièces de rechange notamment axe et kit de reconditionnement ?
  • Empreinte BTR à l'intérieur de l'axe

Quelles pédales pour quelles pratiques ?

Trail : Le poids est un critère. La traction doit être bonne sans être maximale car il peut être rassurant de pouvoir repositionner son pied sur la pédale. Pour les longues sorties, la pédale peu avoir peu de concavité pour une position du pied plus naturel et moins de fatigue.

Enduro : Le poids est pas le premier critère, la Nukeproof Horizon Pro Alu Chromo est à 420 g et convient. La rechercher porte sur un équilibre général accroche - robustesse - fiabilité - pas d'enclume.

Freeride DH : Le poids n'est pas un critère. L'adhérence en est un.

Dirt Jump / Slopestyle : Le poids n'est pas un critère, ou alors dans l'autre sens. Pas trop d'adhérence, il faut pouvoir repositionner le pied.

BMX /pump track : La majorité des pédales plates orientées gravity peuvent convenir. Traction, robustesse, sans être une enclume pour la race.

Pour des pratiques engagées, ne pas hésiter à mettre un véto sur le critère de solidité.
La photo 1 ci-dessous témoigne que chercher une plateforme trop large et trop légère peut être fatal comme cette DMR Vault 2010.

La photo 2 présente un zoom sur un renfort sur la pédale plate Nukeproof Horizon

Pédale VTT cassée / Source : bikeaddict123 sur Pinkbike
Pédale VTT cassée / Source : bikeaddict123 sur Pinkbike
Présence d'un renfort
Présence d'un renfort

Classement des pédales plates par meilleures recommandations

Inscription

Mobcustom est un site du réseau Social3W de 10 communautés

OU

Connexion

Mobcustom est un site du réseau Social3W de 10 communautés

OU
Pas encore inscrit ? S'inscrire