Comparatif selle de vélo

Voici les principaux critères de comparaison et d'achat d'une selle de vélo pour le VTT et pour la route et le classement de selles les mieux évaluées

Intro : Qu'est ce qu'une bonne selle ?

Trouver la bonne selle est parfois long, douloureux et coûteux. Une bonne selle de vélo est celle qui se fera oublier. Une mauvaise selle de vélo va nuire au confort, au pédalage et prendre le dessus sur le ressenti global négatif de la sortie.

La question de la répartition de la pression est la préoccupation numéro un. Comment trouver un modèle adapté à sa morphologie, sa façon de pédaler et sa pratique ?

Voici les repères à avoir en tête pour bien choisir sa selle de vélo. La largeur, le profil et le shape sont déterminants pour trouver l'ergonomie adaptée et donc le confort attendu. D'autres critères comme le revêtement, la souplesse de la coque, la présence d'inserts, de canal central viennent compléter cette sensation. Cela est d'autant plus vrai que les séances de pédalage durent.

En souhaitant que ces précisions t'aident à cibler au mieux ce qui te correspond :

1. Largeur

La largeur est un critère essentiel car elle permet la bonne répartition des appuis ce qui a un impact direct sur le confort. Elle se choisit principalement en fonction de la morphologie de son bassin, de la position sur le vélo pour optimiser la répartition de la pression sur la selle et le diamètre des cuisses pour éviter des frottements au pédalage.

Une selle trop étroite limite la gène au pédalage mais peut vite devenir inconfortable.
A l'inverse, une selle plus large permet d'augmenter la surface de contact et donc de diminuer la pression sur la selle. Elle est recommandé sur un vélo qui place le haut du corps en position très verticale pour limiter la surcharger en pression les points de contact avec la selle.

 

  • Morphologie du bassin - écartement ischiatique : 
    L'écart entre les os du bassin (Ischions) est le plus important pour déterminer la largeur de la selle. Elle doit correspondre à l'écart entre les ischions avec de 1 à 2 cm de plus. Un simple carton et une assise franche peut suffit pour se faire une bonne idée de la mesure.

  • Position sur le vélo :
    La hauteur de selle ne change pas d'une pratique à l'autre. En revanche la hauteur du guidon change selon que l'on soit sur une pratique aérodynamique et triathlon ou plus vélo loisir. Ajouter 10 à 15 mm pour celui qui aime rouler en position basse ou jusqu'à + 40 mm pour une position verticale.

  • Diamètre des cuisses : 
    Attention car une selle large pénalise le pédalage. L'appuis supplémentaire vient frotter sur les cuisses ce qui va diminuer le confort à cet endroit et l'efficacité du pédalage.

  • Repères de largeur de selle de vélo :
    • Inférieur à 135 mm : Selle très étroite pour compétiteurs et cuisses fines
    • Environ 135 mm : Selle étroite
    • Environ 142 mm : Selle standard 
    • 150 mm et + : Selle large convenant pour cycliste au bassin large. L'offre en selle femme propose des largeurs autour de 150-160 mm.

2. Shape

Le shape va avoir un impact direct sur la surface d'assise. Elle peut prendre une forme arrondie, plate ou semi-arrondie.

  • Un cycliste qui pédale avec des hanches qui bougent verticalement devra privilégier une selle arrondie, à privilégier pour le confort et la distance.
  • Un cycliste qui a les hanches et le haut du corps fixe pourra partir sur une selle de forme plate, à privilégier pour la performance au détriment du confort. 
  • L'intermédiaire est une forme semi-arrondie. Elle est ce qui est de plus courant et présente un bon compromis confort / performance et convient pour un cycliste qui oscille peu des hanches et haut du corps.

3. Profil

La forme de profil est liée à la position sur le vélo et à la souplesse du cycliste, surtout sur des positions performance en vélo de route et piste.

    • Une forme tendue ou plate s'adresse à une personne souple (ou pour une position aérodynamique en route, pour une personne qui utilise toute la selle).
    • Une forme incurvée s'adresse à une personne peu souple (ou pour une position relevée type VTT).
    • Une forme semi-incurvée s'adresse à une personne entre les deux.
    • Une partie arrière relevée (high tail) permet de rester calé en position confort dans les montées pentues.
Personne souple : profil platPersonne moyennement souple / position intermédiaire : forme semi-incurvée
Profil selle à cambre intermédiaireProfil de selle plat à arrière haut dit "high tail"Selle : Comparaison des points d'appuis en fonction de la position. Source : Bontrager
Importance du choix de selle en vélo de routeImpact entre souplesse de la colonne et écrasement des tissus mous

4. Sillon central, zone évidée et confort du périnée

  • Une selle évidée a au centre permet de décharger la pression sur le périnée. Cela homogénéise les points de contact et libère la circulation sanguine au niveau de veines et nerfs.
  • Chez un homme il est recommandé d'être déchargé sur un sillon central d'au moins 35 mm. Il peut être plus étroit sur une selle femme.
  • Le sillon est de plus en plus répendu mais le trou amplifie d'avantage cet effet. Le trou est particulièrement recommandé pour les personnes sensibles à cet endroit.
  • Attention, un sillon ou ouverture trop étroit risque de compresser le périnée et ne pas permettre la vascularisation souhaitée.
  • Astuce : incliner légèrement son bec de selle sur l'avant permet de réduire la pression sur le périnée.

Selle avec rail central formant un sillon

5. Forme du bec de selle

La forme du bec de selle a aussi son importance.

  • Un bec de selle courbé façon bec d'aigle est un atout pour charger l'arrière et retrouver du grip au pédalage lors de montées très pentues en VTT.
  • Un bec de selle plat et large va être un avantage pour rouler dans une position très agressive en vélo de course.
  • A titre d'exemple, l'angle du bec de selle de la SLR de Selle Italia est de 4 degrés, Specialized et ISM sont à 6 degrés.
    Selle SMP est à 16 degrés.
  • Pour le Triathlon les selles sont souvent presque sans bec de selle. Elles sont donc courtes et larges.

6. Poids et matière de rails de selle

Le poids du pilote peut avoir une insidence. Pour un gros gabarit, certaines selles se déforment trop et viennent buter sur la tige de selle. A l'inverse, un petit gabarit pourra trouver une selle trop ferme. Les selles de compétition sont souvent fermes.

Le poids de la selle peut être dissocié de la sensation de confort. C'est le pari des selles Tioga Spyder avec coque souple et sans revêtement. C'est le parti pris de certains modèles de selle à mousse multi-densité qui apportent un soutien et confort tout en restant dans des poids contenus. Et surtout...

La matière du rail a un fort impact sur le poids de la selle. Par extension, elle a un impact conséquent sur le prix. Elle a un impact léger sur le confort.

  • Rail Acier : Economique et robuste mais lourd, il se trouve sur les selles entrée de gamme.
  • Rail alliage Chromoly : Noté Cro-Mo présente un bon rapport solidité / budget pour un poids un peu plus contenu que l'acier. Il est donc possible d'utiliser des tubes un peu plus fins et gagner en confort.
  • Rail en Manganèse : Il présente un bon rapport solidité / poids tout en restant dans un gamme de prix acceptable.
  • Rails Titanium : Le matériau est léger, robuste et apporte un petit plus dans la filtration des vibrations. Il équipe une partie des selles haut de gamme.
  • Rails Carbone : Le composite fibre de carbone est très léger. Il est présent sur les modèles haut de gamme et sur l'interface i-Beam. Risque de casse sur une mauvaise chute et pas que.
  • Rails en Aluminium : L'alliage aluminium est léger mais il peut se montrer fragile. A réserver pour un usage routier loisir pour personne jusqu'à gabarit moyen. 

7. Longueur de selle

La longueur est un critère secondaire en VTT mais peut être plus utile sur un vélo de course.

  • Une selle courte déduit l'encombrement. Le cycliste est alors plus libres de ses mouvements. Cela peut aider en relance ou pour des discipline de style comme slopestyle.
  • Une selle longue est avantageux pour se placer au mieux, changer de position (position de puissance sur l'avant et plus calée sur l'arrière) voire pour le contrôle du vélo en descente.
  • Par défaut, opter pour une longueur standard autour de 300 mm.

8. Spécificité pour selle de VTT / vélo de course ?

Pour une bonne selle VTT, le VTTiste privilégie :

  • Le confort qu'il trouve dans plus de rembourage pour filtrer un terrain cahotique.
  • La robustesse qu'il trouve avec un revêtement peu sensible à l'usure pour faire face aux agressions des habits résistants, de la boue,  chocs lors de chutes. Idéalement la selle VTT possède des zones de renfort latéraux avec Kevlar et des coutures renforcées.
  • Un revêtement suffisamment rugueux pour éviter de glisser vers l'arrière dans les montée les plues pentues.
  • Un flanc plus haut apporte un meilleur contrôle du vélo au pilotage.


Pour une bonne selle Route, le cycliste route privilégie

  • la performance pour un minimum de gène sur le mouvement de pédalage.
  • la précision. Il génère peu de frictions, qui tienne en place et proposant un support parfait.
  • le confort car le cycliste routier étant amené à être en même position pendant de nombreuses heures consécutives, le choix de la selle est de haute importance, pour éviter des complications niveau santé et pour profiter peinement de ses sorties.

9. Confort, inserts et gels

Le confort est atteint quand il y a un parfait soutient sans point de pression, ni aux ischions, ni au périnée. D'où l'importance des points détaillés dans le paragraphe sur la forme de la selle. Ce confort peut être atteint avec une selle dure (sans revêtement) notamment pour les gros rouleurs.

Le confort n'est pas proportionnel à la quantité de rembourrage. Au contraire, trop de rembourrage peut générer des pressions sur les tissus mous et générer des engourdissement et douleurs.

Ceux qui roulent moins et les VTTistes privilégieront un rembourage. Ni trop ferme, ni trop souple. comme celui apporté par l'EVA. Certains constructeurs mettent en avant des mousses biodynamiques venant accompagner le mouvement du cycliste. Le rembourrage San Marco Biofoam avec insert de gel suit les mouvements du pelvis pour un confort maximal.

10. Compatibilité : Quelle interface selle / Tige de selle

Selle : interface standard à rails ronds
Selle : interface standard à rails ronds
Interface Pivotal
Interface Pivotal

Interface rails ronds 7 mm sur plateau : Le système le plus courant, universel.

Interface rails ovalisés (7/9 mm) sur tiges de selles compatibles. Les modèles à vis sur le côté sont rarement compatibles. Certains font appel à des adaptateurs de rails 8,6x7 mm, 8x8,5 mm comme Ritchey en propose.

Interface SDG i-Beam : système propriétaire à mono-rail plutôt destiné à la compétition. Il est proposé par SDG, Race Face.

Interface Pivotal : pour le dirt, bmx 

Une étude comparative, l'expérience personnelle et un travail de synthèse d'avis d'experts a permis de publier un Guide d'achat des selles VTT à découvrir pour avoir une vision synthétique des modèles incontournables pouvant équiper ton bike.

Selle de vélo - les mieux recommandées du moment

Inscription

Mobcustom est un site du réseau Social3W de 10 communautés

OU

Connexion

Mobcustom est un site du réseau Social3W de 10 communautés

OU
Pas encore inscrit ? S'inscrire